Voyager (un mois) avec un sac minimaliste

Si faire vos bagages est une vraie galère, si vous en prenez toujours trop ou pas assez, ou simplement si vous voulez vous pencher sur la question du "voyager avec moins mais mieux", cet article est fait pour toi !

Cela fait presque 10 ans que je voyage en mode "backpacker", c'est à dire sac sur le dos, seule ou accompagnée et je peux vous dire qu'avec les années, ma manière de faire mes bagages a bien changé. Avec l'expérience, j'ai développé des automatismes sur la façon de faire mon sac, donc c'est devenu une une tâche vraiment "carrée". Je vous partage mon retour d'expérience concernant mes sacs de voyage, des conseils sur comment préparer son bagage de manière optimisée et surtout, voyager léger !


Sur cette photo, je suis en Indonésie avec tout mon paquetage pour un mois de voyage


LE SAC

Pour faire mon tour des capitales d'Europe en 2013, j'ai acheté un sac immense de 50L, qui pesait 12kg à mon départ et 18kg à mon retour 3 mois plus tard... Du grand n'importe quoi, surtout, l'exemple type de mon inexpérience en matière de voyage sac sur le dos. J'ai perdu un temps fou aux aéroports pour le récupérer, à chaque fois plus abimé, j'avais des difficultés à me déplacer tant il était imposant, j'avais du mal à accéder à mes affaires chaque jour... Pour rappel, l'article sur ce que je mets dans mon sac écrit à ce moment là... Je me suis vraiment dit après ce périple, où je me suis explosé le dos et fatigué jours après jours : plus jamais ça. Et j'ai complètement changé ma manière de préparer mon sac, et donc de voyage, avec un objectif principal : S'ALLEGER.


Ça a commencé par une décision, celle de vendre mon grand sac, certainement adapté pour le trekking en itinérance, mais pas du tout à ma façon de voyager. J'ai ensuite cherché énormément sur les blogs et les forums pour trouver le sac qui pourrait me convenir. Ce sera votre meilleur compagnon de voyage alors étudiez bien la question et acceptez aussi l’idée d’y mettre le prix. C'est ainsi que j'ai jeté mon dévolu sur le Tortuga Travel Backpack et ça a vraiment tout changé. Je vous laisse consulter la fiche produit et surtout découvrir en vidéo toutes les possibilités de ce sac totalement adapté aux "voyageurs organisés", pour une semaine ou pour des mois... (je ne suis pas payée pour dire ça :D)

C'est un vrai investissement (300$), financé en partie en vendant mon Quechua de 50L, mais rapidement rentabilisé : à partir de ce moment là, je n'ai plus mis de bagage en soute sur mes vols et donc évité le cout inhérent. La qualité est aussi au rdv, et c'est non négligeable. J'ai ce sac depuis 5 ans : il n'y pas UNE rayure, pas UNE déchirure, pas UNE tâche. Il est intact, alors que je l'ai déjà trimbalé dans une vingtaine de pays.

Ne plus partir avec un sac type « rando » est un choix personnel et tout dépend de votre façon de voyager ou la manière dont vous voulez la vivre. Si vous etes plutot tente-sac de couchage-popote, il est bien evident qu’un 60L est plus adapté que le Tortuga. Mon sac est un allié précieux car il permet de conjurer l'essentiel et le pratique. Depuis, j'ai toujours voyagé avec moins de 10kg sur le dos, ce qui permet des déplacement plus simples, rapide et fluides.


Pour choisir votre sac idéal : pensez aux poches, aux rangements, aux compartiments, à ce que vous aurez besoin d'y mettre... Vérifiez que le sac puisse se fermer avec des zip qu’il est possible de réunir au bout pour les attacher ensemble dans un cadenas. Tout le contenu du sac sera ainsi protégé si vous le laissez en dortoir par exemple, où lors d'un trajet de nuit. Mais surtout, pensez à l'ergonomie, à la disposition des anses, des clips, au maintien...

Peser sur votre dos, c'est peser sur votre humeur. Il serait dommage que vous trainer un bagage douloureux plombe votre voyage et créé un mauvais climat.



ROULER


Je roule mes vêtements. Soit sur eux même, et j'aligne les rouleaux. Soit plusieurs couches de vêtements superposées, roulées ensemble. On obtient ainsi un wrap de vêtements, très économe en place prise. L'astuce en plus : je glisse les petits objets (chargeur, livre, lampe frontale...) au milieu des vêtements roulés pour éviter qu'ils trainent éparpillés dans le sac et/ou monopolisent des poches.

Autre idée : il est aussi possible de mettre vos vêtements dans des poches à compression. En zippant la pochette, cela va encore réduire la place des vêtements car compressés. Ces sacs peuvent aussi servir pour le linge sale.



LESS IS MORE


Que l'on voyage pour quelques jours ou plusieurs semaines, pour moi, les bagages sont les mêmes. La seule chose qui change, ce sont les choses spécifiques à votre destination (kway ou maillot ? moustiquaire ou gants ?)...Une fois les vêtements adaptés à votre destination mis de côté, je choisis le reste de ma garde robe en privilégiant la polyvalence (un t-shirt qui sert de robe, un legging qui sert de pyjama,...) et la complémentarité (couleurs neutres ou qui s'accordent facilement entre elles). Cela doit rester simple, sans chichis, mais surtout pratique et multi-fonctions. Vous vous en voudrez vraiment si vous prenez trop de vêtements inutiles donc mieux vaut passer un peu de temps en amont à prévoir vos tenues.

Acceptez de lâcher prise, que rien (ou presque) n'est indispensable dans vos bagages. Oui, il faut prendre autant de t-shirt que l'on parte 15 jours ou 6 mois.



LE "ZD" C'EST PLUS LEGER


Souvent, privilégier des produits écolo et/ou dits "zero dechet" permet vraiment d'alléger sa trousse de toilette, en poids comme en quantité. Pour en savoir plus sur quels produits utiliser, vous pouvez lire l'article mes indispensables écolo pour voyager ainsi que celui ci pour savoir comment réduire ses déchets en voyage.

Plusieurs des produits mentionnés sont multi-usages et permettent un vrai gain de place, en plus de l'aspect souvent plus pratique à transporter. Cela évite aussi d'acheter des choses sur place, comme le savon ou le shampoing, si vous partez avec votre bloc solide.



DRESSER UNE LISTE


Ça me semble aller de soi mais je préfère le préciser. Cela évite vraiment de s'éparpiller, ou à contrario, d'oublier des choses essentielles à votre voyage. Pour ma part, j'ai un tableau Excel, que j'utilise depuis plusieurs années. Il y a tous les indispensables et les basiques indiqués, et en fonction du type de voyage (rando, camping, road trip...) et de destination, je rajoute ou j'enlève des éléments. Pour vous aider à faire cette liste, pensez aux activités que vous allez faire pendant votre voyage, afin de prévoir le matériel adéquat. Car sur place, il sera trop tard (ou alors vous aurez besoin d'acheter et de vous encombrer à nouveau). Soyez pragmatique sur les situations que vous allez rencontrer, afin de ne pas vous charger avec des affaires issues du fameux "au cas où". Informez vous également à l'avance sur la météo, afin d'adapter votre liste. Sinon, vous finirez comme moi, en mini short et en tong sous une pluie accablante à Rio (ok, au moins j'avais un kway).




LAISSER ET/OU ACHETER SUR PLACE


Soyons honnête : oui, vous allez acheter des choses pendant votre voyage. Il est normal de souhaiter vouloir revenir avec des souvenirs. Dites vous que même avec mon Tortuga bouclé pour un mois, j'arrive tout de même à trouver encore de la place pour ramener des choses. Donc anticipez le ! Ne partez pas le sac plein à craquer, sinon vous serez frustré de ne rien pouvoir acheter sur place.

Ce que nous avons fait à plusieurs reprises avec Monsieur H., c'est laisser des vêtements ou chaussures sur place. Nous avons laissé des t-shirt, des baskets... C'était prévu. On met volontairement dans nos bagages des choses dont on pourra se séparer sur place si besoin. Soit en laissant ça dans des bennes dédiées (à Barcelone par exemple, on a utilisé cette carte "el contenedor naranja" pour en trouver autour de nous), soit en proposant directement à une personne dans le besoin dans la rue (comme on l'a fait au Cap Vert).

Ne jetez jamais vos affaires à la poubelle ! Si elles sont dans un état convenables, il est plus convenable leur donner une 2nd vie.



LE POIDS DES CHOSES


Cette partie est d'autant plus importante si vous avez besoin de matériel technique (pour camper, pour randonner...). Par exemple, j'ai voyagé plusieurs années avec un appareil photo réflexe, car prendre de belles photos en voyage était pour moi essentiel et indispensable. Avec les années, j'y ai réfléchi et j'ai relâché la pression sur ça : puis j'ai vendu mon matériel. Je n'utilise plus que mon smartphone et une GoPro. Bien plus léger et pratique. De la même manière, j'ai acheté un MacBook Air il y a plus de 5 ans exprès pour sa finesse et sa légèreté. Je précise, pour ceux qui débarquent ici par hasard, que tout est d'occasion et/ou reconditionné (lire l'article : une vie d'occasion). Privilégiez les circuits de 2nd main pour votre matériel, surtout si vos exigences changent souvent. Aujourd'hui, je réfléchis à une nouvelle étape et à me passer d'ordinateur en voyage (ce qui ne m'est jamais arrivé...).

De même, regardez le poids de votre sac de couchage, de vos chaussures de rando, de votre serviette micro fibre... Si vous devez acheter du matériel, choisissez aussi en fonction des critères de poids et de volume.



LA CHARGE


Quand on voyage sur le moyen / long terme avec son sac, mieux vaut bien répartir les charges si on veut tenir la distance. La règle vaut que les choses lourdes doivent être contre le dos, les choses légères au dessus et les choses au poids moyen en dessous. Cela vous évitera de pencher en arrière, et soit d’être emporté par le poids du sac (oui, ça m’est arrivé), soit d’être déséquilibré sur les côtés (et là, votre dégaine de marche est incroyable). Je peux vous assurer que lorsqu’on a plus de 15kg sur le dos qui sont mal répartis, chaque déplacement est une souffrance…

Comme je l’ai évoqué, le poids du sac va aussi dépendre de votre style de voyage, mais dans tous les cas posez vous une limite. Le poids que vous portez ne doit pas dépasser 15 à 20% de votre poids, soit 10kg max si vous pesez 50kg par exemple. Pour ma part, mon objectif à chaque déplacement est toujours le même : 10kg max tout compris !



LA LISTE


Faisons une liste "type" : pour un trip d'un mois, dans un pays d'Asie du sud est, pour le sac d'une femme, qui dort en auberge / hôtel, se déplace en transports locaux et fait de la photo ou video ou blog. Selon cette manière de voyager, voilà comment pourraient être constitués les bagages :


  • Sac de voyage principal (porté sur le dos) + sac de voyage de jour (porté devant)

  • 1 paire de baskets + 1 paire de sandales + 1 paires de tongs

  • Vêtements / sous vêtements :

Des basics, des couleurs neutres et non salissantes, pas trop moulant ni trop voyant. Anticiper le lavage à la main et choisir des matières qui sèchent vite.

1 Jean + 1 pantalon en toile + 1 legging + 2 robes + 1 maillot de bain + 5 débardeurs / tshirt + 3 shorts + 1 casquette + 1 kway + 1 pull + 1 sweat capuche

5 culottes + 4 paires de chaussettes + 3 soutifs / brassières de sport


  • Équipement : lampe frontale ; serviette en micro fibre ; toile de couchage / sac à viande ; lunettes de soleil ; gourde filtrante ; chargeur solaire ; tote bag / sacs à vrac ; cadenas + clés

  • Trousse 1ers secours : selon votre destination et vos caractéristiques médicales, adaptez le contenu. On peut y mettre une gaze stérile, des pansements, du désinfectant, du gel hydro alcoolique, du paracétamol et du spasfon, de l'anti moustique et de la crème solaire.

  • Sifflet : je l’ai toujours sur moi, dans une poche proche. Mon seul "au cas où"...

  • Trousse de toilette : déo, brosse à dent, dentifrice, pince à épiler, coupe ongle, lime, peigne, pain de savon / shampoing, cup menstruelle, oriculi, élastiques/pince à cheveux. Epilateur électrique ou rasoir.

  • Lessive en poudre (pour laver vos sous vêtements en chemin).

  • Matériel : smartphone + chargeur, ordinateur ou tablette + chargeur, adaptateur, trépied, écouteurs.

  • Documents : Passeport (+ une photocopie), permis (Fr et international si besoin), carte bancaire, carnet de voyage et stylo.