J'ouvre un coliving rural écolo !

Nous pouvons travailler de partout, alors pourquoi pas au vert ?


Que diriez vous de vous installer dans une belle maison pleine de charme et de cachet, entièrement rénovée et meublée, entourée de 1000m2 de jardin, avec un potager, un atelier... dans un village propice au calme et à la balade, mais à seulement 5km des commerces et services ? Le tout avec un bail individuel, flexible et tout inclus ?

Alors ce qui va suivre va vous intéresser...


En 2020, avec 2 confinements et une vie sociale fortement réduite, des milliers de français, comme moi, se sont interrogés. L'occasion de se (re)poser des questions sur son entreprise et le sens que l'on donne a son activité professionnelle me concernant. Pour d'autres, quitter les grandes métropoles pour se rapprocher de la nature et trouver une meilleure qualité de vie est un rêve de citadin grandissant avec la crise sanitaire. 1 parisien sur 2 est prêt à quitter la capitale. Vivre à la campagne est devenu pour beaucoup, un nouvel objectif de vie. Profiter des espaces, du volume, de la nature... Parallèlement, la tendance du partage, dans la continuité de l'économie collaborative, s'étend aussi progressivement au logement (lire mon article : une vie d'occasion).




C'est quoi le concept du coliving ?


Textuellement, cela veut dire "vivre ensemble". De manière plus détaillée, c'est l'idée de vivre (et travailler) en communauté, dans le même logement, avec des services mutualisés, et des espaces communs et privatifs. Ce principe est né aux Etats Unis il y a une dizaine d'années et n'a débarqué en France qu'en 2017, en grande majorité en ville. Depuis, la demande en coliving augmente de 20% chaque année, et c'est encore plus vrai avec la crise sanitaire, ajouté à l'augmentation du prix des loyers, des charges de copropriété ou même de l'énergie. Avec le coliving, pas de surprise : tout est inclus dans un loyer fixe.


Le coliving se situe entre la colocation, l'hôtel d'entrepreneur et le coworking, c'est un mix entre ces types de lieux. C'est un mode d'hébergement qui plait aussi car il permet une certaine souplesse, avec un bail individuel avec des services (ménage, abonnement internet, avantages pour le transport ou l'alimentation, équipements de travail...) et les charges inclus et un préavis court. Les "colivers" restent rarement plus de 6 mois dans un endroit, il est donc privilégié par les personnes en forte mobilité : entrepreneurs, travailleurs indépendants, télétravailleurs, chercheurs d'emploi en reconversion, porteurs de projet, digital nomades,... bref toute personne cherchant à un moment dans sa vie un endroit "parenthèse" pour se poser, vivre, travailler. Le coliving est aussi adapté aux modes de vie des jeunes actifs dont la vie pro est de plus en plus imbriquée dans la vie perso et inversement. La maison et le travail ne font qu'un, par choix, pour des millions de personnes.


Un confort, couplé à des prestations. Un habitat partagé. Pas de querelles sur les tâches ménagères ou le partage des charges. Si le concept a été testé et approuvé en France dans les villes, aujourd'hui, mon projet est d'appliquer les principes du coliving mais adaptés à la vie et au travail à la campagne. Un ordinateur portable et du wifi sont la seule chose dont un nomade digital a besoin. Si vous ajoutez à cela un gout pour un mode de vie plus durable, alors vous avez toutes les raisons de vous plaire dans un coliving rural.



L' "eco-living"


Parfois, les espaces de coliving sont thématiques. Si je n'ai pas l'intention de sélectionner les personnes en fonction de leur métier ou leur domaine d'activité, la maison sera rénovée et équipée (j'aurai besoin de vous bientôt pour ça 👀) en suivant les convictions qui sont les miennes, et je l'espère, celles des colivers : un espace le plus respectueux de l'environnement possible, j'ai nommé... un "eco-living" (un astucieux mix entre coliving et écologie).

C'est à dire un lieu où les habitants partagent un minimum de valeurs écologiques. Je ne souhaite pas que ce soit un "critère discriminant" et empêche des personnes pas encore sensibles à ces sujets de venir, bien au contraire !

L'idée c'est de proposer dans cet "ecoliving" les meilleures conditions pour intéresser toutes les personnes en transition dans leur vie, que cela soit le début de leur prise de conscience ou bien un engagement déjà fort. J'espère même que cette expérience ponctuelle pourra inciter des non convaincus au début à l'être pleinement en repartant. Pour cela, rien de mieux que la campagne pour repenser nos modes de vie. Une étude indique que 66% des "millenials" considèrent que le coliving est la solution de logement qui répond le mieux aux enjeux de la ville durable.


J'ai par exemple l'intention d'inclure, dans le "package" de services, la mise à disposition d'un vélo par personne, car les commerces et services (pharmacie, boulangerie, banque, poste...) sont à 5km de la maison, une distance que l'on peut envisager en vélo plutôt qu'en voiture, que ce soit ponctuellement aux beaux jours ou au quotidien pour les plus motivés. Je souhaite aussi proposer à chaque coliver un kit zéro déchet, avec des essentiels pour le quotidien et faire ainsi découvrir des solutions durables plutôt que jetables. Ce sont certes des "petits gestes", mais il me semble important au moins de les initier. Car la personne initiée peut devenir habituée, puis, convaincue. L'idée, c'est aussi de créer et mettre à disposition un potager, qui pourra être utilisé / cultivé librement par les colivers, pour découvrir ou se perfectionner, et idéalement, en récolter les fruits (ou les légumes 😇). Le jardin disposera aussi d'un poulailler, aura un composteur, un récupérateur d'eau de pluie... Enfin, la maison dispose de 2 espaces extérieurs couverts, qui pourraient servir d'atelier (makerspace pour faire bien) aux locataires bricoleurs, pour ceux qui souhaitent se lancer dans la réparation, le DIY,... Les possibilités sont nombreuses, et j'espère aussi susciter l'intérêt des futurs habitants pour qu'ils fassent vivre le lieu et utilise tout son potentiel.



Le futur du monde rural


Mais ce n'est pas tout. Avec ce projet, je veux aussi envoyer un message à tous les investisseurs et les entrepreneurs qui sont de près ou de loin dans l'immobilier. Attirer les déçus de la ville, c'est une chose. Redynamiser des villages, des bourgs dépeuplés, des zones désertées... s'en est une autre. Et c'est aussi un objectif sur lequel je veux sensibiliser, car si le coliving rural fonctionne et trouve son public, alors il est peut être une belle solution pour rééquilibrer les activités sur le territoire. On peut bien évidemment créer de l'activité économique à la campagne, y développer son projet, son entreprise, notamment grâce au télétravail, au déploiement de la fibre, des réseaux mobiles... Il y a 30 ans c'était impensable.


Mon modèle, il vient d'Espagne : Lagunal Del Villardon, une ancienne ferme réhabilitée, située dans un village de 300 habitants, au milieu d'un patrimoine naturel privilégié et préservé. Sa fondatrice, Patricia Garcia est catégorique : "el coliving es el futuro del mundo rural" (pas besoin de traduction je crois). Pourquoi ? Parce qu'en Espagne, il y a plus de 3000 villages abandonnés, et 1 million de maisons vides dans tout le pays... J'ai *un peu* voyagé, c'est une situation que l'on retrouve aussi en Italie ou au Portugal, où là aussi, des communautés d'entrepreneurs ruraux, des coworking ruraux, des incubateurs ruraux... voient le jour. L'idée de ces espaces, c'est de combler le fossé qui existe entre la ville et la campagne, en terme de logement et de condition de travail.


Là où la vie est plus calme, le travail est plus efficace.



Mais t'es où ? (pas là)


Pourquoi j'écris tout ça, et je décide aujourd'hui de publier cet article dont j'ai trouvé les mots il y a déjà plusieurs mois de cela ? Et bien parce que le lieu, cet espace, futur "eco-living", et bien je l'ai (enfin) officiellement !

C'est une maison que j'ai visité en Juin 2020, après avoir muri mon projet pendant le confinement (enfin je l'ai surtout consacré à écrire un ebook de 50 pages sur le désencombrement). Tout de suite, j'ai eu un coup de coeur pour cet ancien presbytère du XIXème siècle, bien que dans un état d'abandon le plus total. Quelques jours plus tard, je faisais ma proposition d'achat, et elle fut acceptée. Nous sommes alors en Juillet 2020 et je me projète déjà avoir les clés, enchaîner les travaux et ouvrir dès que possible. Et pourtant, il n'en fut rien... Après moult et moult péripéties que je ne vais pas développer, je ne suis finalement devenue propriétaire que le 26 janvier 2021. Mais elle est où cette maison ?


Cet espace de coliving écolo, il prendra place à... Breil, en Maine et Loire (il m'était impensable d'investir en dehors de l'Anjou). Commune de 274 habitants située entre Angers et Tours, à 2h45 de Paris : ici, on trouve une église du XIIème siècle, le magnifique château de Lathan et son parc de 50 hectares, un moulin à eau médiéval, ou encore le passage du GR36, qui traverse la France du Calvados aux Pyrénées, et des sentiers pédestres et cyclables notamment autour du Lac de Pincemaille... Breil vient du gaulois "brolium", qui signifie "parc boisé". Un nom tout trouvé pour mon projet d'espace de coliving en zone rurale : la Villa Brolium !

Un cadre exceptionnel pour venir vivre et travailler en communauté.


👉 Home Tour en Video 👈